Récital de Violoncelle Baroque de Johann Sebastian Bach 

Suite en Ré Majeur 

Le violoncelle piccolo, une voix entre terre et ciel

CLIQUEZ ICI POUR ACHETER VOTRE BILLET

Hager Hanana, violoncelle piccolo

Sylvius Leopold Weiss (1687-1750)

Prélude pour luth en ré mineur

Carl Friedrich Abel (1723-1787)

Adagio

Vivace ou moderato

pour viole de gambe en ré mineur

Sylvius Leopold Weiss

L’amant malheureux

Allemande pour luth en la mineur

Johann-Sebastian Bach (1685-1750)

Suite n° 6 BWV 1012 en ré majeur

Prélude

Allemande

Courante

Sarabande

Gavottes I et II

Gigue

Heinrich Ignaz Franz von Biber (1644-1704)

L’Ange gardien

Passacaille pour violon en sol mineur

CLIQUEZ ICI POUR ACHETER VOTRE BILLET

Vendredi 31 mai 2019
Eglise Sainte-Croix de Carouge
18h

La suite en ré majeur, dernière des six suites que Johann Sebastian Bach a composées pour le violoncelle, me fascine depuis longtemps.

Le son si particulier du violoncelle à cinq cordes requis ici, attachant et ensorcelant, m’a captivée au point de vouloir lui consacrer tout un récital.

Pour entourer la sixième suite, seule pièce écrite, à ma connaissance, pour cet instrument, j’ai puisé dans le répertoire pour luth, viole de gambe et violon des pièces pour lesquelles j’éprouve un attachement particulier.

Si elles témoignent de mes goûts musicaux, elles révèlent aussi un potentiel expressif insoupçonné du violoncelle à cinq cordes, tout en apportant un éclairage différent sur la sixième suite.

Hager Hanana