Pièces Baroques sur des Ostinatos  

Obstinément

CLIQUEZ ICI POUR ACHETER VOTRE BILLET

Ensemble Chiome d’Oro

Claudia Conese, soprano

Capucine Keller, soprano

Renaud Delaigue, basse

Rodrigo Calveyra, cornet à bouquin et flûtes à bec

Charles-Édouard Fantin, théorbe, luth et guitare baroque

Rodrigo Calveyra, flûte et cornet à bouquin

Cecilia Knudtsen, viole de gambe

Pierre-Louis Rétat, clavecin, orgue et direction

La Chaconne

Zefiro torna de Claudio Monteverdi                  Ch’io non mi fido de Tarquinio Merula

Es steht Gott aus de Heinrich Schütz                 Sopra la Chiccona de Tarquinio Merula

Lagrimosa beltà de G. F. Sances

 

Queste pungenti spine de Benedetto Ferrari

 

Quemadmodum desiderat de Dietrich Buxtehude

 

La Passacaille mineure

 

Lamento de Didon d’Henry Purcell                      Ojos, pues me desdeñáis de José Marin Pianto della Madonna de G. F. Sances                                                               Chiquilin de Bachin d’Astor Piazzolla

Shape of my heart de Sting

 

The Bells de William Byrd

Tarentella (Anonyme)

 

Passacaglia della vita de Stefano Landi

 

Piangono al pianger mio de Sigismondo D’India

 

La Passacaille majeure

Vulnerasti cor meum de G. F. Sances

Pur ti miro de Claudio Monteverdi

O dulcissimo virgo d’Antonio Rigati

 

Music for a while d’Henry Purcell

A Division on a Ground de Mr. Finger (A division of flûte, 1706)

How Happy the Lovers d’Henry Purcell

CLIQUEZ ICI POUR ACHETER VOTRE BILLET

Dimanche 2 juin 2019
Eglise Sainte-Croix de Carouge
17h

L’ostinato – cette basse qui se répète inlassablement selon une même formule – est l’un des points caractéristiques de la musique baroque.

C’est souvent elle qui installe, avant le texte, l’ambiance émotionnelle d’une pièce.

Qui ne reconnaît pas immédiatement le lamento de Didon de Purcell à sa descente chromatique répétée indéfiniment tels des larmes coulant sur une joue ?

Qui peut résister à la tentation de remuer du bassin à l’écoute de la chaconne de Zefiro torna de Monteverdi ?

L’ensemble Chiome d’Oro s’amusera de ces différentes basses baroques pour traverser les frontières géographiques, mais aussi pour voyager dans le temps en interprétant certaines œuvres de musique actuelle ou de musique populaire tels le tango ou la tarentella, toutes basées sur ce même principe de basse obstinée.

En effet, les plus grands musiciens, de tout lieu et de tout âge, l’ont bien compris : pourquoi donc se priver d’une formule qui marche comme un panache de joie et de danse, au terme de ce festival rempli de couleurs si diverses !