Leçons de Ténèbres

Samedi 1er juin 2019
Église Sainte-Croix de Carouge
20h

Anna Reinhold, mezzo-soprano
Camille Delaforge , clavecin et direction

Le programme Conversations sacrées se propose de faire dialoguer deux des plus éminents compositeurs de la fin du règne de Louis XIV, un moment particulier qui vit, à la Cour de Versailles, la floraison d’un art religieux fastueux encouragé par la dernière compagne du monarque, la très dévote Madame de Maintenon ; il s’agit du puissant surintendant de la musique, Michel-Richard Delalande (1657-1726) et du très discret François Couperin (1668-1733), organiste de la Chapelle royale et claveciniste admiré de tous.

Si le premier est connu pour avoir amené le grand motet versaillais à son apogée et le second pour avoir privilégié, lui, la musique intimiste pour clavecin ou petit ensemble en mêlant les goûts français et italiens, nous avons choisi de faire entendre un visage moins connu de l’un comme de l’autre, à travers le genre liturgique du petit motet pour soliste(s), Les Leçons de ténèbres de Delalande (3° Leçons des mercredi et jeudi) et l’un des motets de Couperin, composé « sur l’ordre du Roy » en 1704.

Nous y avons ajouté quelques merveilleuses pièces pour viole de gambe composées tardivement
(1728) par un Couperin qui, n’étant pas gambiste, propose une écriture instrumentale inhabituelle, non pas faite d’accords ou de polyphonie comme il était coutume chez ses contemporains mais de mélodies expressives.

Un écho poétique aux oeuvres vocales présentées dans ce concert…

L’esthétique baroque adoptant une grande souplesse en matière d’intrumentarium, l’ensemble Il Caravaggio a privilégié pour cette interprétation une formation sobre qui entoure les deux voix féminines, des trois uniques instruments, clavecin, viole de gambe et luth, en guise de basse continue aux résonances étoffées.