Rose Incandescente
Création Mondiale

.

Spectacle musical et multimédia
entre monde arabe (Ibn Arabi) et italien (Dante)

Jeudi 25 Mai 2017 
Eglise Sainte-Croix de Carouge
15h30

.


Alexandre Traube, musique originale
Silvia Fabiani, vidéo-performance
Carolina Acuna, Christian Reichen, et Taghi Akhbari, chant
Instrumentistes de l’ensemble Lucidarium

avec des étudiants de la Haute Ecole de Musique (HEM) de Genève
et des musiciens issus du Conservatoire national de Palestine Edward Saïd

Francis Biggi, direction musicale

.

Le projet Rose incandescente est né de la rencontre de l’ensemble Lucidarium avec de jeunes musiciens issus du Conservatoire national de Palestine Edward Saïd. Il explore le lien entre la musique médiévale italienne et la tradition musicale arabe classique et ouvre ainsi la possibilité d’un dialogue interculturel riche et passionnant pour de jeunes musiciens professionnels ou en fin de formation (étudiants HEM).

Alexandre Traube s’est vu confié la conception de ce projet dans lequel musique arabe et œuvres du Trecento alternent avec des pièces qui sont de sa composition.

Francis Biggi dirige l’ensemble Lucidarium, ainsi que le département de musique ancienne de la Haute École de Musique de Genève. Il est passé maître dans l’interprétation des musiques du Moyen Age et l’ornementation des répertoires des XIVe  XVe siècles. Il a collaboré avec de très nombreux ensembles et festivals dans le monde entier.

La cinéaste Silvia Fabiani associe au déroulement du concert une visualisation originale de l’église Sainte-Croix qui accueille, pour un soir, cette musique hautement spirituelle.

.


Travaillant entre les sources historiques et la tradition orale, l’ensemble Lucidarium, dirigé par Francis Biggi et Avery Gosfield,  est dédié à une approche multiculturelle de la musique ancienne, apportant la voix des « autres », c’est-à-dire de ceux qui vivent dans l’ombre des grandes institutions.

En 2012, le projet Babel commence une collaboration de l’ensemble avec de jeunes artistes du monde entier, ce qui l’amène à proposer un langage musical nouveau qui tient compte avant tout de l’échange. Lucidarium s’est produit partout dans le monde et a exploré d’une manière très approfondie le répertoire juif ancien.