Officium Defunctorum et Missa Pro Defunctis

de Cristóbal de Morales 

.

Samedi 26 Mai 2018
Basilique Saint-Remi
20h30

Cliquez ici pour achetez votre billet

La Capella Reial de Catalunya

David Sagastume, contreténor
Gabriel Díaz, contreténor
Gabriel Jublin, contreténor
Raphaël Pongy, contreténor
Víctor Sordo, ténor
David Hernandez, ténor
Martin Candela, ténor
Carlos Antonio da Fonseca Monteiro, ténor
Matthew Thomson, ténor
Peter de Laurentiis, ténor
Marco Scavazza, basse
Francesc Ortega, baryton
Julián Salvador Millán, baryton
Daniele Carnovich, basse
Pieter Stas, baryton
Francisco Javier Jiménez, basse

Hespèrion XXI

Jean-Pierre Canihac, cornet
Hendricus Gerardus Ries, trombonne
Daniel Lassalle, trombonne
Elies Hernandis, sacqueboute
Josep Maria Borràs, basson
Sergi Casademunt, viole de gambe
Imke David, viole de gambe
Philippe Pierlot, viole de gambe
Lorenz Duftschmid, viole de gambe
Francesc Xavier Puertas, violone
Luca Guglielmi, orgue

Préparation du chœur : Lluís Vilamajó

sous la direction de Jordi Savall

Officium defunctorum et Missa pro defunctis

La liturgie des morts – comprenant la messe de Requiem, le service funèbre et l’office des morts à proprement parler – revêtit très tôt une importance considérable aux yeux des autorités ecclésiastiques espagnoles et des compositeurs de l’Église locale. Aussi bien dans l’Officium defunctorum que dans la Missa pro defunctis (et peut-être plus encore dans cette dernière), Cristóbal de Morales nous a laissé dans ces compositions pour la liturgie des morts une méditation contenue et sévère, mais aussi extraordinairement puissante, sur les mystères de la vie et de la mort, et il a doté ainsi la musique sacrée européenne et la culture espagnole du 16e siècle de deux chefs-d’œuvre impérissables.

Jordi Savall

Jordi Savall est une personnalité musicale parmi les plus polyvalentes de sa génération. Depuis plus de cinquante ans, il fait connaître au monde des merveilles musicales laissées à l’obscurité, l’indifférence et l’oubli. Il découvre et interprète ces musiques anciennes, sur sa viole de gambe ou en tant que chef. Ses activités de concertiste, de pédagogue, de chercheur et de créateur de nouveaux projets, tant musicaux que culturels, le situent parmi les principaux acteurs du phénomène de revalorisation de la musique historique. Il a fondé avec Montserrat Figueras, les ensembles Hespèrion XXI (1974), La Capella Reial de Catalunya (1987) et Le Concert des Nations (1989) avec lesquels il a exploré et créé un univers d’émotion et de beauté qu’il diffuse dans le monde entier pour le bonheur de millions d’amoureux de la musique.